Bac à sable

Ce projet a été réalisé dans le cadre du Vie du Citoyen Remix, le 28 novembre 2013 aux Champs Libres.

DSC_0017

L’équipe : Marianne, Julie, Samuel, Fabrice, Manuel, Romuald

L’idée

Le projet s’est formé lors de l’étape de brainstorming, alors que de nombreuses propositions étaient faites autour des notions de partage de savoirs et de compétences, de transversalité, d’horizontalité. En un mot : que les usagers trouvent un lieu où ils peuvent partager, donner ou rechercher des compétences ou des savoirs.

Le bac à sable serait donc à la fois un lieu, inséré dans l’espace Vie du Citoyen, et une manière d’impliquer les usagers. Ateliers ou cours, programmés ou spontanés, domaines de la vie pratique, de la citoyenneté ou des loisirs, l’objectif est de proposer un espace libre d’échange de savoirs.

Les mots-clé : entraide, convivialité et spontanéité.

dess3

Comment ?

L’espace serait modulable pour permettre à chacun de s’organiser. Tables, chaises, meubles mobiles.

Bien visible à l’entrée, un grand tableau permettrait de voir la programmation des ateliers prévus, mais fonctionnerait également comme un mur de petites annonces : les visiteurs laissent un message pour indiquer qu’ils sont prêts à partager un savoir (par exemple : comment tricoter un pull) ou au contraire une compétence qu’ils ne possèdent pas et aimeraient apprendre (comment réparer soi-même son vélo).

dess1

L’appropriation du lieu par les visiteurs se ferait au fur et à mesure de leurs passages, du tableau d’annonces qui se renouvelle, d’un atelier qui a lieu au moment où la personne passe par là et éveille sa curiosité, mais surtout par le bouche à oreille, par recommandation d’une personne à l’autre.

Les ateliers seraient de tous types et sur tous sujets : d’une activité artistique à de l’aide pour les formulaires administratifs, en passant par la réparation et le recylage, l’informatique, les langues étrangères… Pour des activités impossibles à faire dans l’espace (réparation de voiture par exemple), le Bac à sable serait une passerelle vers d’autres lieux.

dess2

Afin de garder une trace des échanges précédents, il serait possible pour les participants de réaliser de la documentation (tutoriel, manuel, vidéo…) qui serait ensuite stockée et consultable dans le lieu.

Une personne, agent de la bibliothèque, serait chargée d’animer le lieu : un community manager dans la vraie vie.

Le résultat

Lors de la présentation finale, l’équipe a mis en scène plusieurs personnes qui entrent dans le lieu, avec leurs besoins propres, et se mettent à participer à la vie du Bac à sable.

plan

Voir aussi

2 réflexions sur “Bac à sable

  1. Pingback: Nouvelle cuvée de projets | Biblio Remix

  2. J’adore l’idée ! Il ne faudra pas oublier aussi de rendre à Cesar ce qui est à César, cela se rapproche bcp du mouvement des RERS http://www.rers-asso.org. Ils ne sont pas contre, j’en avais discuté avec la fondatrice Claire HEBER-SUFFRIN, qui voyait bien les équipements publiques être relais de son mouvement d’échanges des savoirs. Et cela a logiquement sa place en médiathèque, la preuve ! Avez-vous des Rers à Rennes ? Sinon, invitez la fondatrice lors du lancement du projet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s