Biblioremix à Plougastel-Daoulas

Le Biblio Remix à la médiathèque de Plougastel, c’était comment ?

Tout au long de la journée du samedi 18 mars, ce sont 25 personnes qui ont remixé la médiathèque Anjela Duval, pour dessiner leur bibliothèque idéale. D’horizons et de profils variés, les « contributeurs » (âgés de 11 à plus de 80 ans) ont pleinement joué le jeu de cette expérience participative, pour imaginer et prototyper des réponses aux questions posées par les bibliothécaires. Leurs outils : des post-it, des Lego,… et surtout une bonne dose d’enthousiasme ! Animé par une belle énergie et guidé par Benoît Vallauri, le groupe a produit 5 projets – présentés publiquement en fin de journée – dont voici une synthèse.
biblioremix3

  • Le premier groupe a imaginé une médiathèque proche des citoyens, qui permet aux habitants de participer à la vie du lieu. Dans ce sens, le « collectif de la médiathèque » joue un rôle consultatif sur la politique d’acquisition et d’animation, ou bien l’aménagement. Par ailleurs, les « ambassadeurs de la médiathèque » constituent des relais d’information auprès de la population. Les habitants ont également la possibilité de s’emparer de l’animation du lieu, grâce à une « zone libre » qui leur est réservée. Enfin, l’entrée de la médiathèque est dédiée à la vie du service, avec un mur à idées, des données sur l’activité ou le budget, des compte-rendus d’évènements participatifs,…
  • Le second groupe a placé l’Art au cœur de son projet, en imaginant la médiathèque comme lieu de diffusion, d’accès et de formation à la création artistique. Cela débute par la création d’un réseau d’artistes prêts à participer au projet, qui amène le développement de la présence artistique à la médiathèque, en favorisant la rencontre et la formation du public, à travers des moments d’échanges et de découverte, des ateliers de création artistique, des « Masterclass »,…
  • Le troisième groupe a repensé l’organisation du patio pour en faire un lieu accueillant et convivial, dont les habitants s’emparent, et qui accueille des œuvres d’artistes en exposition. On y trouve d’abord un jardin partagé (de fleurs), ouvert à tous. Le nouveau patio intègre par ailleurs un mur végétal ainsi qu’un petit jardin exotique, ainsi qu’un autre fait de rocaille. Un auvent et une estrade amovible ont été pensés comme une extension de la médiathèque pour accueillir notamment des animations. Enfin, un coin détente invite le visiteur à passer un moment au patio, grâce à un mobilier confortable.
    C7NfgeuXwAAnUmI
  • Le quatrième groupe a imaginé une médiathèque confortable et agréable à vivre. Le réaménagement du lieu intègre d’abord un café, ouvert sur le patio. Une salle de sieste a également été imaginée, en mezzanine de la salle d’animation. Composée d’une tente, de coussins, de plaids, et d’un faible éclairage, elle est accessible à certaines heures en fonction de la programmation. Enfin, la « lecture confort » trouve sa place dans la médiathèque, au moyen de poufs et fauteuils isolés, accompagnés de petites lampes.

biblioremix4

  • Le cinquième groupe s’est chargé de concevoir un temps de rencontres culturelles, baptisé « Nuit blanche chez Anjela ». Atypique, cet évènement annuel propose un autre rapport à la médiathèque en invitant le public à passer une nuit (blanche) dans ses locaux. Basé sur la liberté d’entrée et de sortie à tout moment, il est fait de nombreuses animations proposées entre 19h19 et 7h07 : contes en pyjama, atelier d’écriture, speed-booking, initiation à la lecture à voix haute, relaxation, lectures dans le noir, musique, conférence d’un scientifique, discussions philosophiques, calligraphie, atelier BD, reportage photo, …

Pour conclure cette journée, chaque participant s’est exprimé pour partager son ressenti au reste du groupe. Plusieurs d’entre eux ont fait part d’une « appréhension » à l’arrivée le matin-même, mais tous partagent leur satisfaction, et même leur fierté, devant le résultat produit.

Dans les retours des contributeurs, il est question de la « bonne ambiance », des « belles rencontres », de la « bienveillance», mais aussi de la diversité et la richesse  de ce groupe intergénérationnel aux horizons si différents. Nombreux sont ceux qui évoquent le souhait d’être tenus informés des suites données à cette journée, et plusieurs se disent prêts à s’investir dans la durée.

Au-delà des idées apportées par le  groupe, dont l’équipe de la médiathèque compte s’inspirer fortement, ce Biblio Remix semble bien avoir favorisé une belle appropriation du lieu par les habitants.

biblioremix2